Même les activités quotidiennes de faible intensité, comme faire la vaisselle, ont été réduites ! Cette étude suggère que pendant le jeûne intermittent, il existe un risque de « tricher », en mangeant plus avant et après le jeûne et en réduisant ...